27/04/2009

LE ROCHER DE SECHEVAL - AYWAILLE

Situation et accès :
Liège- Aywaille-Remouchamps -Sécheval
IGN : 49/ 3-4
Coordonnées : X 245.600 Y 131.075

Du pont de Remouchamps, remonter sur 400 mètres la N 666 (Rue de Louveigné) les rochers se situent sur la droite sous le viaduc de Sécheval (Grand parking )

Vous y rendre en bus:
http://www.infotec.be/fr-be/medeplacer/horaires/arret.asp...

Toponymie:
Le hameau de Sécheval se situe au nord de Remouchamps 500 mètres en amont du viaduc du même nom sur la N 666.

Sécheval signifie "Val asséché" en effet, la vallée est tarie par les nombreux chantoirs / Chantoires et pertes impénétrables répertoriés dans la région.

Sur environ 6km de Louveigné à Remouchamps on dénombre 70 chantoirs, dont 9 principaux ces derniers sont régulièrement visités par les spéléos, notamment celui de Sécheval s'ouvrant sur un beau porche ou s'engouffre le ruisseau des Minières et/ou Mainires.


Après le Rocher d’Emblève et le Rocher de Warche, tous deux malheureusement interdits et/ou impraticables, Sécheval est le massif naturel le plus important de la vallée de l’Amblève.

Description :

C’est une barre verticale à surplombante de 5 à 20 mètres de hauteur, orientée au nord-est, elle s’étend dans le versant boisé situé sous le viaduc de Sécheval.

L’ensemble est barré par d’importants surplombs, sillonné par quelques fissures, entaillé par de belles fractures et de petites cavités flanquées çà et là à des hauteurs différentes.
La roche est un calcaire de qualité moyenne à excellente en général et très compacte en face nord.

A la base du rocher "face" nord, coule par intermittente le ruisseau de la Gervova, en été, il est très souvent à sec. Selon les période, il vous faudra poser quelques cailloux, sous peine d'avoir les pieds dans l’eau.

Intérêt

Accès : A tous les grimpeurs membres d'une fédération alpine, en règle de cotisation, d’assurance et en possession de leur carte de membre sur le site .

Equipement : Sur broches entièrement réalisé par votre serviteur. Relais chaînés.

CLASSE TERRAIN SEMI AVENTURE ( TSA)

L'équipement sur broche ne correspond pas au standard des sites normalisés.
Les voies exigent parfois un certain engagement et peuvent êtres exposées par endroits, en raison de la qualité de la roche, de par la configuration de la paroi et de la distance plus ou moins importante entre les points, ou la chute pourrait avoir des conséquences fâcheuses.

" Utiliser la normalisation des voies pour lutter contre les accidents peut être vu comme une insulte à l’intelligence"

Plus:

http://infosescalade.forumup.be/viewtopic.php?t=2043&...


NB: La multitude de plaquettes que l'on retrouve un peu partout sur le rocher et malheureusement parfois très (trop) proche des voies, sont uniquement réservé au GRIMP (Groupe d'intervention en milieux périlleux) pour leur activités spécifiques. Seules les broches sont prévues pour l'escalade..

Pour l’autorisation accordée à la pratique de l’escalade à ce rocher un grand merci ;

Au collège échevinal de Aywaille et à son bourgmestre Monsieur Philippe DODRIMONT, à Monsieur le docteur Philippe BURETTE et à Monsieur Jean-Claude FIZAINE chef de district du MET.

Remarques :

Les voies sont numérotées au moyen de plaquettes métalliques

Il est préférable d’aborder ce rocher par temps bien sec, après une lpériode de pluie il sèche lentement surtout à la base par contre, il est idéal lors de fortes chaleurs.

Hormis pour le Grimp ( Groupe d’intervention en milieux périlleux )et ses activités spécifiques, les manœuvres de cordes comme les installation de cordes fixes, death-rides, les initiations en groupe ( tours-opérateurs ) sont formellement interdites, de même que les rappels ludiques, à l’exception des cordées traditionnelles qui redescendent la paroi.

L’usage de la magnésie est strictement prohibé -The magnesia is strictly forbidden – De magnésia ist streng verboten - De Magnesia is ten strengste verboden

De droite à gauche:

0) Pas de Bloc:
Sur la droite de Ben Voilà, sur un calcaire excellent et compact, plusieurs pas de bloc et notamment:
The Bay 6c
P. Lanners.
Une traversée au ras du sol, qui démarre à l'extrême droite du massif sur du calcaire bien sculpté. Superbe !

VIDEO: https://vimeo.com/23431288

1) Ben Voilà: 6a bloc (Broches)
A. Dorenge - Y. Libens - J-C Vittoz – août 2006
Sur la droite du rocher, un solide réta sur mono doigt.

2) Passion Intacte : 6a (Broches)
A. Dorenge –J-C Vittoz - août 2006
Très fin, opposition, adhérence et Dulfer, relais - rappel sous le surplomb

3) La Voltige du Vanneau 6c ( Broches)
A. Dorenge -J-C Vittoz août 2006.
En libre - M. Ghyoot - Novembre 2015.
Belle voie, un intéressant mélange de technique et de dynamisme. La difficulté se concentre sur quelques mouvements autour d'un dièdre où les prises se font tout d'un coup plus rares, plus fines et le dévers plus prononcé. Relais-Rappel.

4) On a le Rose Pas les Flamands : 5b ( broches )
Yves Libens - A.Dorenge et J-C Vittoz - août 2006
Départ ténu, un petit bombé puis des sections assez fracturées. Relais-Rappel, ou sortir.

5) Le Papillon de Teresa : 5c+ (broches)
S. Debanderlé – J-C Vittoz – août 2009.
Une fissure oblique déversée, un petit bombé, on tire à gauche, sortie délicate en dalle. Relais-Rappel.

6) Turbotraction: 5c+ ( Moulinette)
S. Winandy juillet 2016.
Entre le Papillon de Teresa et le Trou du Cru, démarrer par un petit dièdre puis forcer un petit bombé. Sortie légèrement à droite et relais commun avec la Symphonie du bourdon. Moulinette depuis ce relais.

7) Le Trou du Cru : 6a+ (Broches)
S. Debanderlé - août 2009.
Une très belle voie !
Le départ est un peu rusé puis après le grand trou, c'est une envolée de beaux mouvements aériens sur relativement bonnes prises, assez soutenu. La fin dans le petit "boyau" est plus facile.
On peut terminer soit en sortant par une petite dalle à droite soit en forçant le dernier surplomb à gauche par de bonnes prises.

8) La Symphonie du Bourdon : 5b ( Broches)
Stéphane Burette et J-C Vittoz- mai 2006.
Juste à droite de la Voie Normale, gravir un bel éperon, plutôt soutenu et très fin. Sortie au sommet - Rappel dans la VN ou descendre par la droite du massif.

9) La Voie Normale : 4- Coinceurs
Evelyne Harray et Maurice Levaux Déc 1991.
Comme dit Evelyne une voie minouche, elle consiste à remonter un beau dièdre. On sort directement par un petit surplomb muni de bonnes prises 4. Ou tirer 2 mètres à gauche pour sortir par une échancrure.Relais-Rappel.
Pour rappeler votre corde, remonter de quelques mètres sur le plat.

9/ variante : 4c
J-C Vittoz mai 2006
Juste à gauche de la Symphonie, passer un mini dièdre qui rejoint la VN.

10) Le Grimp : 5a ( Moulinette)
Yves Libens et J-C Vittoz - août 2006
Démarrer à gauche de la voie normale (1 piton et un anneau de quincaillerie à la base ) remonter une série de petits gradins et bombés.


10/ Variante
: 6a
S. Debanterlé avril 2009
Sur la gauche des plaquettes surmonter deux dévers.

11) Full Métal Plaquette: 5b (broches)
J-C Vittoz - août 2016
Sur la gauche du Grimp et du "pneu", traverser à gauche en utilisant une fissure oblique. Remonter l'arête légèrement déversée, à la cinquième broche, tirer progressivement vers la droite, joliment gazeux. Relais au sommet.


Bibliographie :
UBS-info n° 71 – 1992 – J-C Vittoz
Blocs et Falaises de Wallonie – Vallée de l’Amblève -2002 - J-C Vittoz

Avertissement et recommandations :


L'escalade est une activité " à risques" le participant non encadré par une personne compétente doit estimer lui-même les risques qu'il prend en s'engageant dans une voie et est donc seul responsable de sa propre sécurité.

D’office les grimpeurs déchargent le propriétaire et le gestionnaire du site de toute responsabilité d’un éventuel accident et de ce qui pourrait résulter de la fréquentation de ces sites et de la pratique de l’escalade

Comme dans l’ensemble de nos massifs, vous fréquentez les sites sous votre entière responsabilité.

le grimpeur autonome est seul responsable de sa propre sécurité, voire de celle des autres (mise en danger d'autrui).


Tout renseignement, conseil ou toute aide, ne dispense pas celui qui les reçoit ou les utilise d'évaluer les risques auxquels il peut s'exposer suite à son engagement dans la voie.

Et se rappeler que, malgré toute l'attention apportée lors de l'équipement d'une voie en falaise, nul ne peut garantir la fiabilité absolue des points d'ancrage, le risque zéro n'existe pas le croire serait un leurre.


Il faut donc ne pas accorder une confiance excessive dans les amarrages, une règle essentielle est de toujours vérifier l'équipement en place. Dans le doute, chaque grimpeur est tenu de prendre les mesures de prudence qui s'impose, cela en toute circonstance.

PLUS:

http://infosescalade.forumup.be/viewtopic.php?t=803&m... 

Cliquez pour agrandir

limont 004.jpg

pinta.JPG depin.JPGgrimp.JPG

sympho.JPG

07:37 Écrit par Bonne grimpe J-C dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.